Catégories
Marché Automobile

L’objectif des 100 000 bornes de recharge atteint ! Et maintenant, on fait quoi ?

Hip Hip Hip Hourra ! L’objectif tant attendu du nombres de borne de recharge de véhicules électriques a enfin été dépassé ! La France compte aujourd’hui plus de 100 000 bornes de recharge sur son territoire, et ce chiffre n’est pas prêt de diminuer, bien au contraire. De nouveaux objectifs pour améliorer le quotidien des électromobilistes ont été identifiés dans l’hexagone, on vous en parle.

Avril 2023, le mois de la réussite

La France vient de franchir le seuil des 100 000 bornes de recharge installées. Cette performance intervient dans un contexte de plus en plus urgent, compte tenu du nombre croissant de véhicules électriques et hybrides. Le gouvernement s’était alors fixé un objectif à atteindre à la fin d’année 2022, pour stimuler les acteurs de la recharge et les pouvoirs publics.

En 2021, seulement 4 000 points de recharge ont été installés en un an, mais entre janvier et avril 2023, 17 000 bornes de recharge ont été déployées en France et raccordées au réseau public, ce qui représente les deux tiers des installations faites en 2022. Ainsi, le challenge est pleinement complèté.

« Nous avons observé que cet objectif a permis une réelle impulsion. Jusqu’en 2020, nous déployons environ 4 000 points de charge par an. Nous en avons installé 5 fois plus en 2023. Une impulsion qui s’est maintenue et renforcée. Il faut savoir que cet objectif est avant tout symbolique, car nous ne comptons pas en rester là. Nous allons continuer à déployer des bornes. Ce qui est nécessaire aujourd’hui, n’est pas suffisant pour les années à venir. Il s’agit d’un travail perpétuel »

Clément Molizon, délégué général de l’Avere-France.

Quel est le nouvel objectif pour le reste de l’année 2030 ?

Le président Emmanuel Macron a fixé un nouveau cap à atteindre en 2030 : 400 000 bornes ! La mission est réalisable, selon le délégué général de l’Avere : « 4 000 bornes par mois depuis 2023 nous permettent de l’atteindre. Cependant, nous devrons affiner cette cible au fil des mois, car elle dépendra des utilisateurs et de leur degré d’utilisation de la recharge publique, ainsi que des difficultés à installer les bornes, notamment en copropriété ».

« D’une certaine manière, j’espère que nous n’allons pas reproduire ce qui a été fait avec ce cap des 100 000 bornes de recharge, soit, avoir un objectif un peu totémique, qui rassemble tous les regards. Ce n’est pas au niveau national, macro, que nous allons voir si la recharge fonctionne bien, mais plutôt dans les territoires, auprès des utilisateurs, des usagers« 

Clément Molizon, délégué général de l’Avere-France.

En 3 mois, une hausse importante du nombre de bornes

L’Avere-France et le ministère de la Transition énergétique viennent de publier leur baromètre mensuel « des infrastructures de recharge ouvertes au public » pour le mois d’avril, alors que l’objectif de 100 000 bornes a été atteint. Cependant, le baromètre s’arrête au 30 avril 2023 et ne tient pas compte des chiffres en temps réel.

Depuis le début de l’année, 4 903 stations de recharge ont été mises en place, offrant 17 297 points de charge. Cela représente une augmentation de 62 % sur douze mois et 148 points de charge pour 100 000 habitants.

Des différences selon les régions

Le déploiement des bornes de recharge au niveau national est très inégal, avec 18 667 points de recharge dans la région Île-de-France, contre seulement 4 122 en Bourgogne-Franche-Comté. Une grande partie du territoire français, de la Bretagne à la Bourgogne-Franche-Comté, en passant par la Normandie, les Pays-de-la-Loire et le Centre Val-de-Loire, compte en moyenne 4 500 bornes de recharge.

« Le maillage territorial est très disparate, comme dans à peu près tous les déploiements qui peuvent être faits. Mais il faut aussi souligner que nous avons un territoire qui n’est pas homogène et donc il faut le traiter de façon, spécifique. Dans des territoires peu denses, les besoins seront moins importants. En revanche, dans des métropoles, une part importante de personnes n’ont pas l’occasion d’avoir une place de stationnement chez elles. Ces personnes-là ne pourront compter que sur la recharge publique. »

Clément Molizon, délégué général de l’Avere-France.

Qu’en est-il du développement de la charge rapide ?

D’ici avril 2023, sur les 100 000 points de charge répartis sur le territoire, 86 % seront soit triphasées avec une puissance comprise entre 7,4 et 22 kW (52 %), soit monophasées avec une puissance inférieure à 7,4 kW. Parmi ces points de charge, 10 % seront des bornes de recharge rapide et ultra-rapide, un ratio qui, selon le président de l’Avere, ne devrait pas changer dans les dix prochaines années.

Vous pouvez donc souffler, recharger votre véhicule électrique sera désormais plus facile et encore encore plus dans les prochains temps. Si vous hésitiez à faire l’acquisition d’une voiture électrique, vous êtes dorénavant rassurés ! Alors partant à adopter l’électromobilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *