Catégories
Le futur de l’automobile

Rétrofit électrique, lancement d’une consultation gouvernementale

Le gouvernement français a lancé ce 21 novembre 2022 une concertation de deux mois avec les industriels du rétrofit électrique afin de recueillir leurs propositions pour accélérer la conversion du parc de véhicules vers l’électrification.
L’objectif est toujours la neutralité carbone au niveau national d’ici à 2050, avec l’ambition de produire 2 millions de véhicules zéro émission par an en 2030. L’État estime qu’en 2035, la moitié du parc sera toujours composé de véhicules à combustion, soit 20 millions, et compte donc sur le rétrofit électrique pour réduire cette part.

Une consultation pour répondre au défi de la décarbonisation des transports.

L’état français compte sur le rétrofit pour accélérer la transition énergétique du pays vers les véhicules électriques. Le rétrofit est un processus coûteux et complexe, mais il pourrait permettre aux voitures thermiques d’avoir une seconde vie en contribuant à accélérer le passage vers les véhicules électriques. Les ministères français de l’Économie, de la Transition énergétique, de l’Industrie et des Transports lancent une consultation de deux mois afin d’identifier les obstacles auxquels se heurtent les professionnels du secteur et de mieux les accompagner dans le déploiement de ses investissements et de ses offres. Les résultats de la consultation permettront de mieux intégrer les enjeux du rétrofit dans les dispositifs de soutien de France 2030, afin de permettre d’atteindre l’objectif de neutralité carbone fixé à 2050.

Le rétrofit électrique, c’est quoi ?

Le retrofit électrique désigne la modification d’une machine ou d’un équipement pour qu’elle fonctionne à l’aide d’un moteur électrique au lieu d’un moteur à combustion interne. Cette modification permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les coûts d’exploitation.

Le rétrofit électrique bénéficie de la prime à la conversion pour un montant de 2 500€ et pouvant aller jusqu’à 5 000€. Un véhicule immatriculé en France depuis plus de 5 ans peut faire l’objet de cette transformation de véhicule thermique à véhicule électrique. En terme de catégorie de véhicules, les voitures, les véhicules utilitaires, les camions, les bus mais aussi les deux ou trois roues de plus de 3 ans sont concernés. Cette conversion doit être réalisée par un professionnel habilité par un fabricant de kit de conversion.

Quels seront les résultats de cette consultation ? Le rétrofit électrique a-t-il de beaux jours devant lui ? Une actualité à suivre de très près !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *